AccueilBase documentaireGreenpeace "Face-nuke" un danger pour la démocratie

Greenpeace "Face-nuke" un danger pour la démocratie

  • Publié le 16 avril 2012
SLC
  • Changement climatique
  • Electricité
  • Gaz à effet de serre
  • Nucléaire
  • Climat
  • Science et technologie
  • Combustibles fossiles
  • Eolien et solaire

1/ Un travail bâclé

            Greenpeace vient de publier un fichier qu’elle appelle un « face-nuke », une espèce de pâle copie d’un Who’s Who des « pro-nucléaires ». Pâle copie, car on se demande comment les personnalités distinguées par Greenpeace ont été choisies.

Ainsi Sauvons le Climat (SLC) a l’honneur d’être représenté par 22 membres, alors qu’EDF n’en compte que 19 pour 160.000 salariés, et sur les 16.000 salariés du CEA, 40 sont désignés ; dont un certain nombre de membres de SLC qui, étant retraités, n’ont plus aucun lien avec ledit CEA. Faut-il en déduire qu’en interdisant SLC la question du nucléaire sera réglée ?

COMMUNIQUES

Imprimer E-mail