AccueilBase documentaireAvantages et risques comparés pour la santé des différentes sources d'énergie

Avantages et risques comparés pour la santé des différentes sources d'énergie

  • Publié le 11 novembre 2013
SLC
  • Electricité
  • Nucléaire
  • Climat
  • Science et technologie
  • Stockage de l'énergie
  • Gestion de l'électricité
  • Combustibles fossiles
  • Eolien et solaire
  • Pollution et santé

Energie et santé : les comptes-rendus de la 6ème université d'été de Sauvons le climat

 

André AURENGO - Professeur des Universités, Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique, membre du Haut Conseil de la Santé Publique - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. :

Avantages et risques comparés pour la santé des différentes sources d'énergie

Présentation :

Au moment où est instauré un large débat sur la transition énergétique, les questions d’impact sanitaire des différentes source d’énergie sont presque absentes des débats.
Pourtant, les composantes sanitaires et environnementales de ce dossier sont nombreuses et elles ont un grand retentissement auprès du public et leur poids dans les
décisions pourrait être important.
Les liens entre la santé et l'énergie peuvent être directs, comme l'impact des déchets des filières de production d'électricité, ou encore indirects, par les conséquences
macroéconomiques des choix énergétiques. Cet exposé aborde cinq questions.
- L'impact sanitaire des centrales nucléaires en fonctionnement normal, en cas d'incident ou d'accident et l'impact sanitaire des déchets radioactifs. Dans ce cadre est posée la question des effets des très faibles doses de rayonnements ionisants reçues à très faible débit de dose. Ces doses sont elles susceptibles d'entraîner des cancers ? des effets héréditaires ? Il est important de faire le point de nos connaissances et de nos ignorances sur ce sujet trop souvent débattu sur un mode polémique.
- Les accidents de Tchernobyl et Fukushima. Une réaction émotionnelle à ces très graves accidents, reposant souvent sur des données sans fondement, est délibérément
recherchée par certains et largement relayée par les médias. Il est important que les conséquences sanitaires, réelles et supposées, de ces accidents soient réexaminées sans passion.
- Le transport de l'énergie électrique produite de manière centralisée (centrales nucléaires ou thermiques à flamme, grands barrages, grandes fermes éoliennes) par des lignes à très haute tension. Se pose ici la question d'éventuels effets sur la santé des champs électromagnétiques d’extrêmement basse fréquence classés par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) en "Possiblement cancérigènes" (2B). Que signifie ce classement et sur quoi repose-t-il ? Quelle est la solidité de nos connaissances épidémiologiques en ce domaine ? Quelle en est l'origine de ce type d'exposition et qui concerne-t-elle dans notre pays ?
- L'utilisation des énergies fossiles, principalement pour les transports et le chauffage a des conséquences sanitaires à travers la pollution atmosphérique et le réchauffement lié aux émissions de gaz à effet de serre. Les conséquences sanitaires de la pollution atmosphérique urbaine ont fait l'objet de plusieurs rapports officiels et on doit s'interroger sur l'ampleur de ces conséquences. Le réchauffement de la planète se traduit par l'extension possible de certaines maladies à vecteurs. Si des pays développés comme le nôtre ont peut-être les moyens de lutter contre les conséquences sanitaires et environnementales de ce réchauffement, des pays moins favorisés sont gravement
menacés. Ce débat traduit l'intrication entre les choix énergétiques nationaux et mondiaux et d'éventuels problèmes majeurs de santé publique.
- Enfin, les conséquences sanitaires de la précarité énergétique ne doivent pas être sousestimées. En effet, le plus grave risque pour la santé est de manquer d’énergie comme le montrent à des degrés divers le lien entre état sanitaire et dépense énergétique dans les pays en voie de développement, l’importance à la fois de la chaîne du froid et de la lutte contre les températures extrêmes, ainsi que les conséquences sanitaires des ruptures d’approvisionnement comme en connaissent certains pays.

Ecouter l'enregistrement audio

Voir le diaporama  (Accès réservé aux adhérents)

Voir les vidéos :

1ère partie / 2ème partie / 3ème partie / questions-réponses 1 / questions-réponses 2

Voir l'interview de André Aurengo : http://youtu.be/RB-7YIkYv5o

 

Les actes de l'université seront publiés par l'APPA dans sa revue "Pollution Atmosphérique"

ARTICLES

Imprimer E-mail