AccueilBase documentaireL'inexorable disparition estivale de la banquise arctique

L'inexorable disparition estivale de la banquise arctique

  • Publié le 8 octobre 2011
SLC
  • Changement climatique
  • Climat
  • Science et technologie

Sauvons Le Climat

8 octobre 2011

 

Le 4 octobre, le National Snow and Ice Data Center (NSIDC) de l'université du Colorado a diffusé un communiqué de presse sur le minimum de la banquise arctique en 2011.

La banquise arctique a atteint le 9 septembre son étendue minimale, à peine supérieur au minimum record de 2007. En moyenne sur le mois de septembre 2011, l'étendue de la glace de mer était aussi descendue très près du record de 2007. Certaines mesures fines indiquent même que le minimum de 2011 serait légèrement en-dessous du minimum de 2007.

Cependant, alors que les conditions météorologiques exceptionnelles de 2007 pouvaient expliquer le minimum record, les conditions de 2011 sont normales. C'est l'amincissement progressif de la couche de glace au cours des dernières années qui l’a rendue plus vulnérable, favorisant ainsi la fonte estivale.

C'est le changement climatique qui est responsable, pour une bonne part, de l’accentuation de la fonte estivale. La disparition de la glace est plus rapide que ne le  prévoyaient les modèles. L'océan arctique pourrait ne plus avoir de glace en été d'ici seulement quelques décennies.

 

La traduction par Sauvons le climat du communiqué du NSIDC se trouve sur son site : http://www.sauvonsleclimat.org/climat-environnement/rechauffement-climatique/la-banquise-arctique-continue-a-decroitre-elle-atteint-son-deuxieme-niveau-le-plus-bas.html

Le texte original en anglais provient du site du NSIDC :  http://nsidc.org/news/press/20111004_MinimumPR.html

 

 
COMMUNIQUES

Imprimer E-mail