AccueilPrésentationEtudes scientifiquesComment le réseau électrique français a géré un mois d’hiver somme toute « normal » en janvier 2017

Etudes scientifiques

Comment le réseau électrique français a géré un mois d’hiver somme toute « normal » en janvier 2017

  • Publié le 8 février 2017
Jean-Pierre Pervès
  • Electricité
  • Nucléaire
  • Stockage de l'énergie
  • Gestion de l'électricité
  • Eolien et solaire

Depuis l’automne RTE (Réseaux de Transport d’Electricité, en charge de l’équilibre du réseau) s’inquiétait d’une fragilisation de nos moyens de production en raison de l’arrêt de plusieurs réacteurs, imposé par l’Autorité de Sureté Nucléaire (ASN). Début janvier Météo France annonçait l’arrivée d’une vague de froid et, le 18 janvier 2017, Madame Ségolène Royal affirmait : "Aujourd'hui, avec les très bonnes conditions météorologiques, les énergies renouvelables, l'éolien et le solaire, vont produire l'équivalent de huit réacteurs nucléaires, huit gigawatts", laissant entendre que les énergies renouvelables allaient assurer la stabilité du réseau. Vérité ou intox ?

C'est ce que Jean-Pierre Pervès a voulu mettre en évidence dans son étude : Comment le réseau électrique français a géré un mois d’hiver somme toute « normal » en janvier 2017.
Télécharger cette étude en pdf http://www.sauvonsleclimat.org/images/articles/pdf_files/etudes/Note_JPP_janvier-2017.pdf

ETUDES SCIENTIFIQUES

Imprimer E-mail