Une conférence d'Yves Bréchet

« L’innovation et la course à l’innovation, un miroir aux alouettes ? » Que le Haut Commissaire à l’Energie Atomique et aux Energies Alternatives, donne ce titre à la conférence qu’il a tenue à Grenoble (à l’initiative de « Sauvons Le Climat ») devant une salle comble,  est, pour le moins étonnant.  Raison de plus pour se précipiter sur le texte de sa conférence que le HCEA2 a bien voulu confier à SLC. On y trouvera une analyse  profonde et informée des risques que la magnification de la nouveauté et de l’innovation posent au véritable progrès scientifique, qui demande du temps et de la réflexion, exige une autonomie et a son temps propre.

Existe-t-il des bulles de spéculation intellectuelles ?  Comment se créent-elles ? En quoi nuisent-elles  au maintien du capital scientifique ? Si elles existent dans  les domaines motivés par l’attrait de la nouveauté et la curiosité scientifique elles disparaissent lorsque la « nouveauté » n’est plus « nouvelle » ou lorsque le prix Nobel a été délivré. Dans les domaines dominés par la recherche d’applications elles doivent changer d’objet lorsque celles-ci sont obtenues. Par contre, lorsqu’elles correspondent à des demandes sociétales portant surtout sur des estimations de risques, elles ont tendance à s’auto-entretenir puisque le risque zéro n’existant pas la recherche des moindres risques peut être sans fin.

La culture de projet, qui devient la règle dans le financement de la recherche, est-elle compatible avec le maintien de la place nécessaire à l’entretien et à l’amélioration des compétences scientifiques ? Ne risque-t-on pas ainsi de tuer la poule aux œufs d’or ?

Intéressés par la vie réelle de la recherche scientifique vous trouverez, sans nul doute,  de quoi enrichir votre réflexion dans le texte de la conférence d’Yves Bréchet : http://www.sauvonsleclimat.org/linnovation-et-la-course-a-la-nouveaute-dans-la-recherche/

 

·         

 

Informations supplémentaires