Analyse et commentaires concernant le rapport de l'ADEME : Vers un mix électrique 100 % renouvelable en 2050

Georges Sapy (Ingénieur électricien)
8 mai 2015

Résumé et conclusions :

L’analyse de ce rapport soulève des questions de fond, d’ordre méthodologique, scientifique, technique ou économique sur plusieurs points essentiels qui font l’objet de développements détaillés dans les paragraphes 2 à 5 répertoriés ci-dessous.

Ce qui jette un doute majeur sur la validité de ses conclusions :

- Les pertes d’énergie n’ont pas été prises en compte dans les réseaux et ont été fortement sous-estimées dans les systèmes de stockage / déstockage,

- Les dimensionnements physiques proposés, également largement sous-estimés, conduisent en toute probabilité à mettre le pays dans le noir non pas une fois tous les 7 ans comme indiqué dans le rapport, mais plusieurs fois par hiver…

- L’équilibre instantané du réseau n’est même pas évoqué alors qu’il constitue la condition sine qua non de viabilité de toute solution incorporant un fort taux d’électricité intermittente.

En résumé, le rapport ne permet en aucune façon de conclure à la viabilité d’un mix renouvelable à 100 %. En outre, la méthodologie de chiffrage utilisée, qui néglige les « externalités négatives » de l’intermittence, et les estimations de coûts, qui résultent directement de dimensionnements sous-évalués, sont à remettre profondément en cause pour des résultats fortement revus à la hausse.

accéder au document complet de Georges Sapy

Informations supplémentaires