La qualité de l’air : une exigence pour une bonne transition énergétique

L’utilisation d’énergie, pour les besoins de l’habitation, des transports et de l’industrie, est une source de pollutions chimiques, de particules et de gaz à effet de serre qui nuisent à la qualité de notre environnement et constituent une menace pour notre avenir. Une bonne transition énergétique devrait concilier le traitement de ces divers problèmes simultanément avec la sécurité de l’approvisionnement et l’acceptation des solutions par la société, et ce, de façon cohérente entre les différents pays.

Le problème de la qualité de l’air pour la transition  énergétique peut être illustré par 3 aspects : celui de la production des polluants par la combustion de carbone fossile et plus particulièrement du charbon, celui des performances énergétiques des logements neufs qui ne doivent pas être obtenues au prix d’un accroissement des émissions de gaz à effet de serre et celui de l’isolation des logements à basse consommation d’énergie qui implique des systèmes sophistiqués de ventilation dont l’entretien risque de poser problème.

Dans son éditorial au numéro de juin-décembre 2014 de la revue Pollution Atmosphérique (http://lodel.irevues.inist.fr/pollution-atmospherique/index.php?id=4662), Pierre-René Bauquis brosse un panorama de la qualité de l’air face à la satisfaction de nos besoins énergétiques et face au projet de la Loi LTE.

Informations supplémentaires