Les risques de la pollution atmosphérique

Pour obtenir ce communiqué au format pdf, cliquer ici

 

Si la pollution atmosphérique attire de temps à autre l’attention des médias, à l’occasion surtout des «pics de pollution» qui ont lieu maintenant à Paris et d’autres grandes villes françaises, l’opinion n’a pour autant semble-t-il pas encore pris la pleine mesure des risques que cette pollution fait courir à la population française et européenne, en particulier de ceux de mortalité par maladies pulmonaires et cardiovasculaires.

Bernard Durand a rédigé une étude, «Les risques de la pollution atmosphérique pour la mortalité prématurée. Comparaison avec ceux du tabac et de la radioactivité ». Cette étude, qui s’appuie sur des rapports publiés par de grands organismes indépendants[1] présente en quelques pages la nature de ces risques et en montre l’importance quantitative. Les effets les plus importants résultent d’une exposition sur de longues durées à des particules invisibles très fines en suspension dans l’atmosphère. Celles-ci proviennent surtout en France du chauffage domestique et en particulier du chauffage au  bois, et, mais assez loin derrière, de l’utilisation du gazole, en particulier par les transports. Les relations dose/effets qui sont utilisées pour estimer la mortalité prématurée qui en résulte, sont comparées dans ce travail à celles utilisées pour estimer les dangers du tabac et de la radioactivité : le risque dû à la pollution atmosphérique dans les grandes villes françaises, s’il reste  inférieur à celui entraîné par une consommation régulière de tabac, est comparable, sinon même supérieur, à celui entraîné maintenant par la radioactivité dans les zones d’exclusion de Fukushima.

L’étude de Bernard Durand est publiée sur le site de « Sauvons Le Climat » : http://www.sauvonsleclimat.org/images/articles/pdf_files/etudes/pollution-atmospherique-et-sante_Durand.pdf

___________________________________________________________

[1] Organisation mondiale de la santé (OMS) , Institut national de veille sanitaire (InVS), Centre interprofessionnel technique d’étude de la pollution atmosphérique (CITEPA), AirParif, United Nations Scientific Committee on the Effects of Atomic Radiation (UNSCEAR), entre autres.

Informations supplémentaires