Un calcul de la durée pendant laquelle les divers pays pourraient encore émettre du CO2 sans compromettre l’objectif d’un réchauffement limité à 2 degrés

Selon le 5ème   rapport du GIEC (2013 – 2014) pour que le réchauffement ait une bonne probabilité de ne pas dépasser 2 degrés, il ne faut pas que les émissions totales cumulées de CO2 par l’homme excèdent 2900 milliards de tonnes. Sachant que 1900 milliards ont déjà été émis, nous n’avons plus droit qu’à 1000 milliards de tonnes. En moyenne par individu, pour une population mondiale de 7 milliards d’habitants sur terre, cela fait 143 tonnes.

Plaçons nous dans un monde égalitaire où tous les humains ont dorénavant droit aux mêmes émissions cumulées. Chaque individu, quelles que soient ses émissions actuelles, a droit à émettre encore 143 tonnes de CO2 et après plus rien.

Plaçons-nous en outre dans l’hypothèse où pour atteindre cet objectif, chacun commence dès aujourd’hui à baisser ses émissions, et qu’il le fait de façon linéaire : il diminue de la même quantité tous les ans. Nous pouvons alors calculer combien d’années chacun a encore le droit d’émettre du CO2

altSoit Q la quantité de CO émise annuellement par un individu, A le nombre d’années au bout desquelles il aura épuisé son quota de CO2. La figure montre l’évolution en fonction du temps pour 2 personnesindicées 1 et 2 ayant aujourd’hui des émissions très différentes. La quantité totale de CO2 qui aura été émise, soit 143 tonnes, est l’aire du triangle AOQ, c’est-à-dire (A x Q)/2. On a donc

A x Q = 2 x 143 = 286

A= 286 / Q

Un Américain qui émet aujourd’hui en moyenne 16,94 tonnes par an aura donc droit à 286 /16,94 = 16,9 ans. A partir de 2042, il n’aura plus droit à émettre du tout de CO2.

Un Français qui en émet aujourd’hui 5,04 tonnes aura droit d’émettre encore pendant 296/5,04 = 56, 7 ans (jusqu’en 2072)

En Ethiopie où les émissions sont très faibles (0,07 tonnes par an) elles pourront se prolonger pendant 4085 ans

Informations supplémentaires